Dominique Zay n'a pas eu d'enfance, il est né directement à l'âge de 16 ans, dans un cirque. On le retrouve plus tard dans les coulisses d'un théâtre, puis derrière une caméra, entre temps, son portrait apparaît en flou sur la couverture de plusieurs romans policiers. On perd sa trace à l'orée d'une forêt. Certains racontent qu'il aurait commis à cette époque plusieurs ouvrages pour la jeunesse des quartiers défavorisés de Rio et de la poésie à « Manouche City » près de Varsovie. Quelques années passent sans se presser et son nom resurgit car il fonde un parti politique qui prône la « fin de tout ». En l'an 2002, il refuse le Prix Nobel de l'Après et en 2003, croise le frère de la Femme à barbe.

 


Il se lance alors dans l'écriture d'un « vrai livre » pour faire plaisir à sa mère. Depuis, il a adopté deux labradors, acheté un break pourri et s'est marié avec une peintre norvégienne. Le mois dernier, il a fait ses adieux au patinage artistique, a commencé l'écriture d'un autre livre encore plus vrai et a décidé de retourner sur les lieux du crime théâtral. On ne l'arrête plus, même Interpol y a renoncé. Ah oui, un dernier détail : Dominique Zay ne ressemble absolument pas à Cary Grant !

* * *

 

Dominique Zay
Incroyable !
Fausse bio
OUVRIR version image
de la fausse bio
FERMER
barre noire